search

Accueil > Espace pédagogique > PRATIQUES PEDAGOGIQUES > Evolution des pratiques par le numérique. > Exemples de jeux sérieux > Manage Car : un jeu sérieux pour apprendre à gérer une entreprise

Manage Car : un jeu sérieux pour apprendre à gérer une entreprise

lundi 1er février 2016, par C. Samsoen

8ème FEI : Manage Car : Un jeu sérieux pour apprendre à gérer une entreprise

Peut-on apprendre par le jeu ? Guillaume Bonzoms ne se pose plus la question. Ce jeune professeur de biotechnologies santé environnement a réalisé un jeu incluant quiz et séquences vidéos pour apprendre à ses élèves à gérer les finances d’une entreprise. Un outil mis à la disposition de tous qui rend la gestion des crédits et des comptes un peu plus vivante.

Guillaume Bonzom enseigne la « Prévention Santé Environnement » (PSE), une discipline qui remplace les SVT au lycée professionnel en série biotechnologies, au lycée professionnel Nelson Mandela à Audincourt. Un lycée (650 élèves) qui offre des filières variées, une diversité professionnelle qu’il juge "intéressante et stimulante professionnellement".

Le jeu Manage Car est articulé en séquences qui donnent une grande place aux quizz et aux vidéos. Le jeune a en permanence accès à des aides (souvent vidéos), à un lexique, à un tableau qui montre sa progression. Le jeu n’oublie pas de prendre le joueur dans le sens du poil , par exemple quand il donne la possibilité de dessiner le logo de l’entreprise. Mais au final, le professeurs sait quelles notions sont acquises...

Le jeu vise à apprendre à gérer une entreprise. Quels liens avec le référentiel ?

ManageCar n’a pas pour but premier d’apprendre la gestion d’une entreprise mais plutôt à se familiariser avec le système financier et bancaire. Le jeu a été conçu à partir d’un module du référentiel de PSE en classe de seconde baccalauréat professionnel. Le but était de transformer tous les enseignements de ce module en jeu, c’est chose faite. Le jeu aborde donc de nombreux thèmes : la gestion d’un budget, les comptes épargnes, les moyens de paiement, les assurances, la déclaration d’un sinistre, les contrats de location et d’achat, les crédits, l’endettement et le surendettement.

Comment le jeu aide-t-il leur acquisition ?
Il permet de mettre en pratique directement les notions abordées, placer de l’argent, effectuer des virements d’un compte à un autre en respectant les règles de plafonnement des comptes épargnes ou de montant minimum. En se mettant dans la peau d’un professionnel, les élèves se trouvent alors plus impliqués dans l’acquisition des compétences et comprennent mieux les notions abordées.

Quel regard l’enseignant a-t-il sur les parcours et les difficultés rencontrées par les élèves ?

L’enseignant qui inscrit sa classe peut visualiser l’avancement de chaque élève via un espace dédié sur le site. Il a accès au détail des comptes et placements de l’élève, ses choix de véhicules, si il a décidé de prendre un crédit, si il a déjà été à découvert ou si il est surendetté. Ces éléments vont lui permettre de guider les élèves si nécessaire et de faire une remédiation a posteriori en étudiant les réussites ou les échecs et leurs causes, pour éviter justement que cela ne se produise dans leur vie active.

De plus le jeu intègre un système d’évaluation par compétences et une notation des élèves en fonction de leurs choix dans le jeu et de leurs réponses aux clients lorsque ceux-ci les sollicitent.

Qui utilise le jeu actuellement ?

Principalement des enseignants de PSE mais le jeu est également testé individuellement par des personnes souhaitant tester leurs connaissances dans les domaines abordés par le jeu. Des collègues de gestion se sont également montrés très intéressés par le jeu.

Qu’avez-vous appris en faisant ce jeu ?

La conception du jeu a été très enrichissante sur le plan des acquisitions de compétences notamment dans le développement web, mais également une aventure humaine car j’ai mis à contribution mon entourage, des collègues et mes élèves. Ces derniers se sont prêtés volontiers au test du jeu et m’ont suggéré de nombreuses idées ayant permis de l’améliorer. Cette implication des élèves comme des collègues et leur soutien m’a permis de mener à bien ce projet ambitieux.

Quel avenir pour ce jeu ?

Dans un premier temps le faire davantage connaitre. Le forum des enseignants innovants 2015 auquel j’ai participé, ainsi que la possibilité que m’a offerte mon inspectrice d’animer une formation académique sur les jeux sérieux en PSE m’ont aidé à diffuser son existence, et je l’en remercie. A moi ensuite d’accentuer sa diffusion.

Je vais également essayer d’obtenir en 2016 le label « reconnu d’intérêt pédagogique » par le ministère de l’Éducation nationale. Concernant le jeu en lui-même, je le perfectionne sans cesse en fonction des améliorations proposées notamment par mes collègues enseignants de PSE, j’invite d’ailleurs les personnes qui le souhaitent à me contacter, autant pour l’amélioration de ManageCar que pour la conception d’autres supports pédagogiques innovants.

Propos recueillis par François Jarraud (le café pédagogique)

http://www.biotechnose.fr/managecar/